Les rayonnements Ultraviolets (UV)  naturels (soleil) ou artificiels (cabines UV) ont des effets nocifs sur la peau. Toutes les publications scientifiques concluent au risque accru de cancers dû aux expositions aux UV.

Si l’exposition raisonnée et raisonnable est possible,  elle ne doit pas conduire à des excès mettant en jeu la santé, notamment chez les enfants ou les bébés dont le « capital solaire » ne doit absolument pas être négligé. 

Les rayons ultraviolets B (UVB) sont largement responsables des effets nocifs du soleil. Il convient également de se protéger également des UVA, reconnus mutagènes. Les UV sont responsables des cancers de la peau : les carcinomes basocellulaires, les carcinomes épidermoïdes et le plus grave, le mélanome. Que ces UV soit artificiels ou naturels, ils ont tous ce potentiel carcinogène.

À SAVOIR

Le mélanome (cancer de la peau qui peut être mortel) est en constante augmentation (7 200 mélanomes en 2000, 11 600 mélanomes en 2013). Sa croissance est exponentielle. Il a entraîné le décès de plus de 1600 personnes en France en 2012. L’incidence du mélanome, cancer de la peau le plus sévère, croît ainsi depuis plusieurs décennies. Il double tous les 10 ans depuis 1945 dans tous les pays du monde.